Collaboration avec la CotonTchad pour l'organisation de la production de Coton au Sud du Tchad

Intervention de 1992 à 1994 pour le compte de la Compagnie pour le Développement des Fibres Textiles (CFDT). Détachement en tant que Directeur de la Production au sein de l'ONDR - Zone soudanienne pour appuyer la société cotonnière CotonTchad dans l'organisation et le développement de la production de coton sur l'ensemble du Sud du Tchad.

Collaboration avec la CotonTchad, l'IRCT et la station de recherche de Bébédja pour la définition des plans de campagne annuels.  C’est l’ONDR qui avait la charge de la mise en œuvre des actions relevant de l’appui aux producteurs de coton. En particulier, la Direction technique de l’ONDR :

 

  • Concevait les modules et manuels de formation des producteurs et organisait la formation en cascade des agents de terrain et des producteurs ;

  • Recensaient les intentions de culture et les demandes d’intrants,

  • Supervisait la mise en place des intrants par la CotonTchad dans les villages, leur stockage et distribution aux producteurs par les Associations Villageoises et leurs utilisations dans les champs.

  • Mettait en place auprès des AV les appareils de traitement et les bascules et organisait leur entretien ;

  • Suivaient les opérations culturales et fournissaient une estimation de récolte ;

  • Formait les responsables des AV ;

  • Suivait le déroulement des campagnes d'achat du coton graine.

Organisation de la production de coton

La Zone Soudanienne de l'ONDR s'étend sur tout le Sud du Tchad.depuis Léré à la frontière avec le Cameroun à l'Ouest, jusqu'à Kyabé à la frontière avec le Soudan à l'Est.  Pour couvrir cette zone et appuyer les agriculteurs,  la Direction de la Production disposait d'une équipe de 400 techniciens : Chef de secteurs, formateurs conseillers agricoles et encadreurs.

Ce sont eux qui recensaient les intentions de cultures coton en collaboration avec les Associations Villageoises (AV). Ces données étaient transmises à la CotonTchad et servaient de base à l'établissement des plans de campagne : surface coton par AV, programme de distribution de semences, engrais et produits phytosanitaires.

Avant le démarrage des travaux agricole, ces techniciens suivaient la mise en place des semences et des intrants par la CotonTchad et vérifiaient la disponibilité  des appareils de traitement et assuraient leur maintenance. Ils piquetaient les parcelles et suivaient les opérations culturales.

Des formations en cascade des producteurs aux Bonnes Pratiques Agricoles et les nouveaux itinéraires techniques étaient organisées. L’ONDR a participé activement à la diffusion des innovations techniques. Elle a ainsi été la cheville ouvrière des révolutions introduites dans la protection phytosanitaire : passage aux traitements «TBV» puis «BV 10 lites», lutte étagée sur seuil ....

Appui à l'organisation des campagnes d'achat du coton graine

Les agents de la Direction de la Production de l'ONDR recueillaient les données sur les surfaces semées, les semences et intrants utilisés et restant en stocks et réalisaient des comptages de capsules et des  estimations de récoltes pour le compte de la CotonTchad.

Ils assuraient aussi le suivi des campagnes d'achat du coton graine. Ils assuraient la liaison entre les Associations Villageoises et la CotonTchad pour le bon déroulement des évacuations de coton graine vers les usines. Ils communiquaient aux agents de la CotonTchad : les marchés coton à ouvrir,  les besoins en caisses vides pour charger le coton sur les marchés coton ouverts et les caisses pleines à enlever, les stocks de coton sur les marchés.

Renforcement des organisations de producteurs

L'ONDR a permis la généralisation du transfert de la commercialisation primaire du coton graine, préalablement assurée par des agents de la CotonTchad, aux Associations villageoises.  Des formations à l'organisation d'un marché coton, à la tenue des documents d'achats et aux rôles des différents membres d'une équipe d'achat : contrôleur qualité, peseur et ticketeur.

 

L'ONDR a assuré la traduction en langues vernaculaire des documents de gestion des achats et des manuels de procédures et des sessions d'alphabétisation fonctionnelle en Français et en langue vernaculaire ont été organisées afin que les Associations Villageoises disposent de suffisamment de cadres capables de tenir les marchés coton.

CONTACT