Rechercher

Due Diligence au Kenya


Paysage du comté de Méru


Fambolena réalise actuellement une mission de Due Diligence Technique sur une entreprise du secteur des noix de macadamia au Kenya.


Nous voila donc partis à la rencontre des producteurs et d'acteurs de la filière macadamia autour du Mont Kenya. C'est l'hiver. Il ne fait pas vraiment beau et plutôt froid ... pas la meilleuress période pour visiter cette belle région. D'ailleurs le Mont Kenya tout proche restera invisible malgré ses 5 199 mètres !!!


Rencontre avec un producteurs dans le comté de Méru


Mais cela n’empêche pas de remarquer les belles pratiques agricoles des paysans : plantation de nombreux arbres pour la production de fruits, de bois d’œuvre ou comme brise-vents, de nombreuses parcelles entourées de haies vives, des associations culturales et une forte intégration agriculture et élevage (vaches laitières, chèvres, porcs) qui permet un apport de matière organique pour maintenir la fertilité de sols volcaniques déjà naturellement fertiles.


Macadamia associés à des bananiers

Vache laitières

C'est la période de la commercialisation secondaire des noix. Les arbres portent des noix encore immatures mais les paysans ont commencé à ramasser les noix matures.

Noix de macadamia immatures

A maturité, les noix tombent et les producteurs les ramassent au sol. Enfin, ça c'est la théorie. Dans la pratique, un grand nombre de producteurs, prétextant que les noix des variétés hybrides restent attachées, les cueillent dans les arbres. Ensuite ils vont enlever cette enveloppe fibreuse soit manuellement, soit en faisant appel à des entrepreneurs qui se déplacent avec de petits décortiqueurs. Les producteurs Kényans commercialisent des noix fraîches entourées d'une coque marron. On parle de Nuts in Shell (NIS). On devrait plutôt dire Wet in Shell (WIS) car les noix n'ont pas été séchées. Ils les vendent soit directement à des opérateurs comme Jungle Nuts, Kenya Nuts, Ten Senses Africa, Exotic, Limbua, Equateur Nuts ... soit à des intermédiaires qui vont ensuite revendre les noix à ces opérateurs. Le prix de vente varie actuellement entre 80 et 100 KSh (0,70 à 0,88 Euros)/kg. Chaque opérateur a développé un réseau de centre d'achats : petits magasin de 20 à 25 m2 dans lesquels les noix ne sont généralement pas stockées plus d'une journée.

Wet in Shell

Contrôle de la qualité des noix lors de la livraison sur un centre d'achats

Les noix sont ensuite acheminées vers les usines des opérateurs où elles sont séchées pour atteindre 1,5 % d'humidité, décortiquées et triées. Le tri est très généralement réalisé manuellement par des femmes.



7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout