top of page
Rechercher

Poursuite de la collaboration avec des acteurs de la filière café en Guinée


Cerises de café Robusta-Guinée

Fambolena collabore avec le cabinet Aka Zebra dans le cadre d'un programme du CBI (Centre pour la promotion des importations en provenance des pays en voie de développement qui dépend du Ministère des Affaires Etrangères des Pays Bas) sur la filière café en Guinée. Depuis 2 ans, nous appuyons 10 entreprises et organisations de producteurs de la filière café de Guinée, pour renforcer leurs capacités de commercialisation à l'export pour favoriser le développement d'une filière café durable en Guinée. Notre activité, s'apparente à du coaching individuel, réalisé à distance pour sa plus grande part. Cependant, il reste nécéssaire de se rendre sur place de temps en temps pour mieux appréhender les réalités sur le terrain. Et nous nous sommes rendu en Guinée du 2 au 14 novembre dernier pour une mission en Guinée Forestière (zone de production du café Robusta) et dans le Foutah (zone de production de café Arabica) en compagnie de la responsable du programme café au sein du CBI et d'une consultante Guinéenne. L'objectif était de faire le point sur les activités réalisées et les projets des différents acteurs de la filière café pour valider le plan d'actions du programme pour le deux années restantes.


Le déroulement de mission a été quelque peu perturbé par les évènements qui se sont produit à Conakry. Ceux qui suivent l'actualité africaine savent que, dans la nuit du 3 au 4 novembre, un commando armé a attaqué la prison centrale de Conakry pour faire évader 4 membres de l'ancien gouvernement actuellement jugés pour leur responsabilité présumée dans le massacre de jeunes manifestants dans le stade de la capitale le 28 septembre 2009. L'armée a aussitôt mis en place des barrages et nous nous sommes retrouvés bloqués à l'hôtel jusqu'au dimanche matin. En ec qui nous concerne, pas de sousci de sécurité mais nous avons perdu 1 jour et demi alors que le planning de la mission était déjà très serré. Et puis, il n'était du coup, plus du tout question de rouler de nuit à l'intérieur du pays. Nous avons mis deux jours pour rejoindre Macenta. Si l'état des routes s'améliore en Guinée, le tronçon entre Mamou et Faranah est encore très dégradé. Quand au derniers 25 km pour atteindre Gueckedou, il sont vraiment très mauvais, surtout avec les fortes pluies qui tombaient.


route Faranah-Gueckedou- zone de production du café  - Guinée
le mauvais tronçon de la route de Faranah à Gueckedou

Macenta a la réputation de produire un robsuta de bien meilleure qualité que Nzérékoré. Essentiellement parceque les paysans le récoltent à maturité et sont plus rigoureux quant au tri des cerises. Bon, on voit bien sur la photo que le picking n'est pas encore la règle générale !!!


Femme triant des cerises de café robusta à Macenta-Guinée forestièrte
Tri des cerises de café- Macenta
forêt Ziama- zone production café robusta Guinée
La forêt de Ziama

Il y a dans la région de Macenta, IGP : le café Ziama, qui protège la café robusta produit dans les monts Ziama, en périphérie de la forêt deZiama classée réserve de biosphère. Cultivé sous ombrage à une altitude de 1 000 mètres, le café Ziama présente un profil aromatique bien spécifique à mi chemin entre un arabica et un robusta. plus 'corsé' qu'un artabica classique mais aussi plus doux et plus aromatique qu'un robsuta.


Nous travaillons avec l'ADECAM qui gère l'IGP, les deux coopératives woko et Diani qui regroupent les producteurs de café en zone IGP mais aussi avec une jeune start-up Macenta Beans qui collecte des cerises fraiches et produit un robusta honey de spécialité vendu sur le marché européen.


Café Robusta de Guinée- Macenta Beans

Nous avons poursuivi notre périple sur Nzérékoré pour y rencontrer l'entreprise Café O Light. Elle aussi travaille en prise directe avec des producteurs, notamment sur la diffusion des Bonnes Pratiques Agricole et l'amélioration de la qualité. Elle a installé une unité de préparartin du café (décortiquage, nettoyage, tri et calibrage) mais elle a encore du mal à démarrer son activité.


Puis retour à Mamou pour gagner Labé et y rencontrer les deux fédérations de producteurs qui se disputent la toute petite production de café Arabica du Fouta (sans doute moins de 100 tonnes).

Au final, nous aurons passé près de 40% de notre temps sur les routes. Pas génial, mais c'est difficile de faire autrement. Dans ces conditions les pauses sont les bien venues. Surtout quand on peut boire une tasse de 'café serré'. Le café guinéen dans une cafetière italienne. Bien meilleur que la dosette de Nescafé instantané ! Sans trop chercher, nous avons trouvé tout au long de notre périple des 'bars' qui en servaient sur le coin d'une table comme ici ente Mamou et Kindia.


Café de Guinée sur le bord de la route
Pause café entre Mamou et Kindia

Mais mon préféré est cette échoppe installée sur le bord du marché à Pita. On peut y déguster un mélange de café Arabica du Fouta et de café Robusta de Guinée forestière.


Vendeur de café de Guinée sur le marché de Pita
Un café "serré" sur le marché de Pita

21 vues0 commentaire

コメント


bottom of page