Madagascar - Due Diligence Technique -
Développement du sourcing de deux entreprises du secteur des plantes médicinales

Fambolena a réalisé une mission de due diligence technique pour le compte du Fonds de neutralité de la dégradation des terres (LDN) dans le domaine des extraits de plantes. Notre tâche consistait à évaluer la faisabilité des plans de développement de l'approvisionnement local de deux entreprises basées à Fianarantsoa.


La première entreprise extrait l'artémisinine des feuilles d'Artemisia Annua. Les feuilles sèches d'Artemisia sont achetées à des petits producteurs qui la cultivent en contre-saison dans les régions de Haute Matsiatra et Amoron I Mania. Cette entreprise souhaite doubler les volumes collectés d'ici cinq ans.


Après une revue documentaire visant à recueillir des données aussi complètes que possible sur la culture de l'Artemisia, sur l'entreprise en question, sur les systèmes agricoles des régions concernées et sur les conditions climatiques, nous nous sommes rendus sur le terrain pour rencontrer les équipes de la société ainsi que des producteurs et des représentants des communautés rurales dans lesquelles ils opèrent. La société est bien implantée et est très présente auprès des producteurs avec lesquels elle collabore depuis plus de 10 ans. Nous avons passé 4 jours à visiter toutes les zones de production à l'exception de la zone marginale à l'extrême sud de l'île. Nous avons rencontré des agriculteurs relais chargés de l'encadrement rapproché des producteurs, visité des pépinières et rencontré des pépiniéristes, tenu des réunions avec des producteurs et interviewé une vingtaine d'entre eux et interviewé plusieurs responsables de Fokontani et maires de communes rurales. A l'issue de ce travail, nous avons pu évaluer les forces et faiblesses du plan de développement présenté par l'entreprise, mettre en évidence les principaux risques et faire des propositions pour limiter leurs impacts potentiels. Notamment pour réduire la dépendance du plan de développement aux aléas climatiques.

La seconde entreprise produit du sulfate de quinine à partir d'écorce de Cinchona. Ces écorces sont actuellement importées de RD Congo et l'entreprise souhaite développer une production locale autour de Fianarantsoa. Cette production doit être basée sur une plantation de type industrielle gérée directement par l'entreprise et par un réseau de petits producteurs.


La culture du quinquina est largement inconnue à Madagascar. Il y a eu une tentative d'introduction sur un site près d'Antananarivo à l'époque coloniale et la société n'en est encore qu'au début du développement de la production locale d'écorce de Cinchona.

Nous avons pu rencontrer les équipes de l'entreprise, visiter les pépinières où sont élevés les jeunes plants de Cinchona, visiter les deux zones où ont été installés les premiers essais de plantation et rencontrer plusieurs des agriculteurs qui les ont réalisés. A l'issue de quoi nous avons évalué la faisabilité du développement d'un approvisionnement local, analysé les impacts potentiels en termes de protection des sols ainsi que sur la biodiversité et émis des recommandations pour optimiser les chances de succès et limiter les impacts négatifs potentiels.